Tri for She : tri for all

Grace au soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Brussels Triathlon Club (BTC) contribue à promouvoir l’égalité et la mixité dans le Triathlon.
Nous sommes heureux de pouvoir dire que le BTC, avec son projet « Tri for She : tri for all » ajoute son grain de sel dans la progression vers l’égalité entre femmes et hommes dans le sport.

Globalement, le projet « Tri for She : tri for all » vise à contribuer au développement de la féminisation du BTC, avec un objectif à court terme de mixité, axé en particulier sur la féminisation de la pratique du vélo de route.
Par une politique active au sein des membres et de l’encadrement sportif, il s’agit de faciliter et stimuler la participation d’un plus grand nombre de femmes à la pratique du triathlon, particulièrement du vélo de route, et des membres féminins aux épreuves sportives organisées.

Le projet « Tri for She : tri for all » s’articule autour de trois axes.

1) Groupe vélo adapté aux femmes

Le BTC a un groupe vélo (groupe c) adapté aux femmes, 99% féminin, avec une coach féminine.
Ce groupe vise à inciter la participation aux entraînements vélo des athlètes femmes. Plus d’informations sur notre groupe vélo en cliquant ici

2) Course Aquathlon

Le BTC a organisé le 20 avril 2019 la deuxième course mixte en Aquathlon en Belgique. Plus d’informations sur cette compétition ici

3) Séances de formation vélo pour nos athlètes féminines

Nous organiserons, durant les mois de mai et juin 2019, trois séances de formation axées sur la pratique du vélo.
Ces séances viseront la formation mécanique et technique et la formation pour apprendre à rouler à vélo.
Envie de participer à l’une ou l’autre de ces séances? Clique ici

Contexte

Pourquoi la « mixité » ?
Le triathlon est une discipline gérée par une Fédération comprenant moins de 30% de membres du même sexe.
Fort masculinisé, le triathlon se trouve dans à la position 16 sur 61, par son ratio : Homme, 81%, et Femme, 19%.

Cependant, en analysant l’expérience du Brussels Triathlon Club ainsi que le détail de la proportion Homme et Femme dans les disciplines qui constituent le triathlon (natation, athlétisme et cyclisme) on peut voir que la mixité (dans notre cas, la participation des femmes dans le triathlon), n’est pas égal dans ces trois disciplines.

Les chiffres disponibles auprès de l’ADEPS révèlent que l’athlétisme a un ratio de : 55% hommes et 45% femmes ; la natation : 50% hommes et 50% femmes. Dès lors, on peut en tirer la conclusion qu’il est probable que c’est le cyclisme (ratio 89% hommes et 11% femmes) qui empêche une pratique plus mixte du triathlon.

Nous sommes persuadés qu’en incitant les femmes à pratiquer le cyclisme sur route, il serait possible de tendre vers une proportion Homme / Femme plus égale en ce qui concerne la pratique du triathlon.

La féminisation du Brussels Triathlon Club

Le Brussels Triathlon Club, asbl créé en 1986, comptait à ses débuts, une cinquantaine de membres.
Fin des années 90, le nombre de membres est passé à 70-80. A partir de 2011, le club a atteint 100 membres.
Cependant, Il s’agissait essentiellement de membres masculins. Pendant cette période, le club avait de 1 et 5 athlètes féminines (avec un important taux de rotation) dont seulement 1 ou 2 actives dans nos activités sportives (entraînements et courses).

C’est à partir de 2006 que le Brussels Triathlon Club (BTC) a pratiqué une politique de féminisation active en engageant pendant certains périodes, des coachs féminins. De 2006 à 2014, le BTC a engagé 3 coachs féminines, dont 2 en natation, et 1 en course à pied.
Ainsi, et de façon complémentaire, depuis 2014 le BTC a mis en place une politique de discrimination positive pour l’acceptation des membres (féminines) ainsi qu’une politique active d’accueil et fidélisation ciblée envers les athlètes féminines.

Nous sommes fiers de nos premiers résultats :
En 2016, suite à toutes ces actions visant la mixité (en incorporant plus de femmes) dans notre club, nous avons eu pour la première fois de notre histoire suffisamment d’athlètes féminines présentes sur le circuit Super Coupe de la Ligue Francophone de Triathlon et Duathlon (LBFTD), pour être repris au classement interclub féminin.

En avril 2017, le club comptait 95 membres, dont 24 femmes ce qui représente un taux de 25%. Ce taux est supérieur à la moyenne de la Fédération du triathlon belge qui est de 19%.
Nous comptons bien encore augmenter cette proportion cette année!

Suivez notre actualité